Interactions personne âgée-robot : comprendre la place du corps âgé vivant

IPARC (Interactions personne âgée-robot : comprendre la place du corps âgé vivant), mené par les chercheurs Nadja Eggert, Stéphanie Perruchoud et Ralf Jox, est un projet du Centre interdisciplinaire de recherche en éthique (UNIL) en collaboration avec l’IHM (CHUV) et financé par le domaine « Âge et société » de la Fondation Leenaards. Le but de ce projet est de proposer des pistes de réflexions éthiques et anthropologiques à partir de l'utilisation de robots sociaux dans les EMS de Suisse romande, avec, pour objectif, d'améliorer la qualité de vie des personnes âgées et de faire avancer la recherche sur la compréhension de la dimension vécue du corps. Pour compléter notre recherche, un travail de terrain est prévu afin d’interroger l’expérience vécue des personnes (soignants, animateurs, cadres, personnes âgées) en contact avec des robots sociaux (Paro, Nao, Aibo, Pepper) dans le cadre d’établissements médicaux-sociaux de Suisse romande. Pour ce faire, nous avons élaboré un questionnaire afin de localiser les EMS qui utiliseraient ces robots, d’une part, et proposer, dans le cadre d’un accord en commun, de mener notre enquête selon les objectifs proposés. Ne connaissant pas, dans l’actualité, le nombre d’EMS utilisant ce type de robots, nous vous proposons soit de répondre au questionnaire que nous avons préparé: https://www3.unil.ch/limes5-prod/index.php/456242 soit de nous écrire directement à stephanie.perruchoud.1@unil.ch.

Veuillez trouver plus de détail dans le document suivant : projet de recherche IPARC.

Merci pour votre précieuse collaboration.